COMMUNAUTE DE COMMUNES DES VALS ET PLATEAUX DES MONTS LACAUNE

Menu de navigation principal

Fil d'ariane

Les compétences de la communauté de communes

Étude, création et gestion de Zones de Développement Éolien

ZDE

Action en cours : Coût HT: 6 900 € (Autofinancement: 3 450 €)

Aménagement rural d’intérêt communautaire : création et entretien de 211 km de sentiers de randonnée

 

illustration carte des sentiers de randonnées

 

 La communauté de communes a un rôle de mise en cohérence et de coordination des actions sur les sentiers de randonnée.

Ceux-ci devront être inscrits au schéma départemental de la randonnée et figurer dans le recueil des Sentiers de Randonnées « Topoguide » publié chaque année par la Communauté de Communes.


Action en cours  Coût : 8 000 €/an

 

  

 

 


 

Château de Lacaze

chateau de lacaze gros planDe nombreux aménagement ont déjà été effectués par la Commune depuis 8 ans, avec l’appui d’un Comité de Pilotage composé de représentants de la Commune, de la Communauté de Communes, des Bâtiments de France, de l’Association des Amis du Château, de l’association Chili con Vallée, de l’Architecte et du Pays Sidobre - Monts de Lacaune.

À ce jour la Commune a effectué les travaux d’aménagements suivants :

  • Réfection de la toiture
  • Réfection d’une façade
  • Consolidations intérieures
  • Reconstruction de l’échauguette (réalisation été 2004)

En accord avec la Commune, la Maîtrise d’Ouvrage de l’investissement, à compter de la Tranche 1 en cours de réalisation pour l’année 2008 [aménagement de la façade, rez de place, aménagements extérieurs], a été déléguée à la Communauté de Communes.

Les travaux se déclinent en trois tranches :

  • Tranche 1, 2008 : Aménagement du rez de place (extérieur) et de la façade (en cours)
  • Tranche 2, 2009 : Aménagement du 1er étage et du rez de place (intérieur) et parvis
  • Tranche 3, 2010 : Aménagement du Sous Sol (amphithéâtre)

Les travaux réalisés dans le cadre de la tranche 1 permettront l’utilisation, en rez de place de la salle multiculturelle et la salle d’exposition dès 2009.

chateau de LacazeLes travaux réalisés dans le cadre de la tranche 2 permettront de créer des ateliers pour les artistes ainsi qu’un studio d’enregistrement au premier étage et de rendre opérationnel le cœur du projet culturel lié à la réhabilitation du Château de Lacaze.
Ils comprendront aussi l’aménagement du passage situé sous la place ainsi que l’aménagement de la place située devant l’entrée principale. Ces travaux comprennent la mise en place et la mise en service de la fontaine ainsi que l’aménagement de la sortie de la cour arrière coté Nord.

Cette deuxième tranche de travaux est une phase essentielle dans la politique de développement culturel mise en place depuis 6 ans par la mairie de Lacaze. En effet, de par l’expérience acquise, la Mairie est fréquemment sollicitée par des groupes de musiques actuelles qui sont en attente d’un studio pour venir répéter et créer.
Les demandes proviennent aussi bien de groupes amateurs que de groupes de professionnels du territoire ainsi que de groupes de professionnels venus jouer à Lacaze.
La commune souhaite donc réaliser une structure où chacun puisse trouver sa place, en fonction de ses besoins. Les différentes salles (atelier polyvalent, studio d’enregistrement, salle voûtée, amphithéâtre) seront reliées entre elles par un réseau informatique local.

La réalisation de cette deuxième tranche s’articulera donc en fonction des publics amateurs et professionnels qui ont été recensés.


Coopération décentralisée

Finalité générale

coopération décentraliséeEnrichir nos réflexions et nos actions par des échanges entre acteurs locaux de nos deux territoires tout en apportant un soutien technique et financier à nos nouveaux concitoyens européens.

Notre échange se base sur une volonté de développement durable amenant nos deux collectivités à mobiliser localement et à dynamiser des actions à destination des jeunes et des adolescents.

  • 1ère phase :
    La première phase de rencontre, en France et en Roumanie, d’identification des besoins et de mise au point d’un programme de coopération a été réalisée entre 1998 et 2000.
  • 2ème phase :
    Les années 2000 à 2002 furent mises à profit pour élaborer le programme, laisser passer les élections (tant en Roumanie qu’en France !) et trouver des partenaires financiers, en l’occurrence le Conseil Régional Midi Pyrénées.
  • 3ème phase :
    Phase d’échange d’expérience et de formations qui nous a amené à accueillir une délégation de 50 acteurs locaux roumains en septembre 2003 et à préparer le déplacement d’une délégation d’acteurs locaux français en Roumanie en été 2004.
  • 4ème phase :
    Echange d’expérience en Roumanie, à Botiza, entre acteurs locaux français et roumains et analyse du travail de l’agent de développement de Botiza. Accueil de trois acteurs locaux en France dans le cadre des Universités Rurales Européennes à l’été 2004.
  • 5ème phase :
    Celle-ci a consisté à appuyer les projets issus d’un véritable processus de développement durable et à engager un programme de soutien de la francophonie et de l’ouverture des jeunes (français et roumains) vers les pays émergents de l’Union Européenne.
  • 6ème phase :
    Phase « opérationnelle » avec la fin des travaux au Centre Social et un travail concret sur la collecte et le traitement des ordures ménagères en élargissant les horizons à d’autres partenaires en Roumanie, en France et en Europe.
  • 7ème phase :
    Phase de « consolidation » : orientation de notre action au cœur d’une des problématique commune identifiée : le maintien des jeunes en milieu rural

En 2005 nous avons accueilli en France 24 enfants roumains de 9 à 11 ans qui ont partagé la vie quotidienne des écoliers français. Cette rencontre a été l’occasion de faire découvrir à nos partenaires les modalités de notre politique « Enfance – Jeunesse » adaptée à chaque âge (de 0 à 27 ans) en partant de la mise en place de Haltes Garderies itinérantes à l’organisation de week-end « Place aux Jeunes » pour ceux qui ont fini leurs études en passant par les chantiers loisirs pour les adolescents.
Des liens se sont créés malgré la barrière de la langue et nous avons décidé, avec nos partenaires roumains, de mettre en place un « voyage retour » où les jeunes français seraient accueillis par leurs camarades à Botiza.

Cette action a donc pris la forme d’un chantier loisir pour nos ados et préados et a été l’occasion d’en expliquer le fonctionnement et de former des agents territoriaux de la Mairie de Botiza à l’encadrement des jeunes, hors temps scolaire et hors problématique sociale.

Nous avons amené (avion + bus) 28 jeunes avec 17 adultes accompagnateurs entre le 28 juin et le 05 juillet 2007 à Botiza.
Durant leur séjour les jeunes ont été logés chez l’habitant, par groupe de 3 jeunes/1 adulte et ont réalisé, avec leurs camarades roumains, une fresque sur le mur du Centre Social.

Ce séjour nous a permis d’aborder avec les agents de la Mairie de Botiza les différentes facettes de l’accueil de jeunes. Du loisir pur, avec l’organisation d’une randonnée et d’un tournoi de football, à des activités plus pédagogiques avec la réalisation de la fresque et axé sur la citoyenneté en expliquant le principe même du chantier loisir.

Collectivité territoriale partenaire.

Commune de BOTIZA, département du MARAMURES, ROUMANIE

Botiza est un village du Maramure? au Nord de la Roumanie, proche de la frontière avec l’Ukraine et avec la Hongrie.
Village de fond de vallée, il compte environ 3 000 habitants. Installé au confluent de deux ruisseaux, Sasu et Bai?a qui se rejoignent là pour former la rivière Botiza (Devenue Iza puis Tiza, elle se jettera dans le Danube après avoir contourné les Carpates et arrosé l’Ukraine et la Hongrie).

Pied de page

Actualités

Aucune actualité n'est publiée.